Circus News

CirK 2.2 Une Toute Nouvelle Recherche Liant le Cirque et le Son

CirK 2.2 est un projet de recherche sur lequel je travaille depuis maintenant 5 ans, mettant en lien le son et le mouvement. L’origine de ce projet est venue d’une envie de communiquer mes émotions, ma créativité grâce aux arts du cirque mais avec une envie particulière de composer, moi même la musique, mon ambiance sonore avec comme seul outil à ma disposition, mon propre corps. Cette recherche a été rendue possible grâce au soutien financier du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Mon intention avec ce projet est de questionner les arts du cirque et les nouvelles technologies, en se servant des mouvements, des acrobaties des artistes et des accessoires circassiens pour en générer une ambiance sonore.

Grâce aux nouvelles technologies, chacun des mouvements est traduit en une onde spécifique, s’ajustant aux caractéristiques individuelles de chaque artiste et discipline circassienne. Tout comme le cerveau d’un danseur génère des mouvements en réponse à différentes informations entrantes telle que la musique. J’utilise les nouvelles technologies pour reproduire l’intégration auditive-motrice mais dans la direction inverse, de sorte que les mouvements et proprioceptions représentent les informations entrantes qui génèrent des sons, timbres et musique.

L’intention est de créer un univers où l’artiste et la discipline de cirque font partie intégrante de la création musicale. Au service de la musique, l’artiste en sera à la fois l’initiateur et le créateur, de par ses mouvements. Cette approche innovante offre un traitement différent de la musique en arts du cirque.

Juggler jonglerie
Photo 2 : Découverte de la recherche pour Santiago Rivera qui s’amuse et explore avec la massue de jonglerie. Studio fourni par Les 7 Doigts.

CirK 2.2 établit une connexion, une relation directe entre le mouvement, les acrobaties et les sonorités. Avec des capteurs sans fil, nous utilisons différents logiciels et algorithmes puissants qui reçoivent et analysent les données des capteurs. Ces données passent ensuite par différents processus qui les transforment en sons. Grâce à un “Feedback” en temps réel la musique et l’artiste interagissent ensemble. Les mouvements mais aussi les accessoires de cirque “s’expriment” à l’aide d’une technologie performante et interactive; les arts du cirque et la musique ne font plus qu’un.

Bobby Cooksonartiste spécialisé en Roue Cyr, ayant fait partie de l’expérimentation, s’exprime en ces termes:
“Mon cerveau voyageait entre l’artiste de cirque et le musicien. En plus de créer avec la roue Cyr, je me suis retrouvé à créer une mélodie comme je l’aurai fait avec un instrument de musique. J’ai eu la sensation de jouer avec un orchestre en direct, toujours à mon propre rythme”

L’idée est d’établir un cadre où le public puisse vivre une toute nouvelle expérience et aborder les arts du cirque d’une manière inédite. En plus de l’observer, il pourra aussi l’entendre, la ressentir et interagir d’une manière tout à fait nouvelle où “la musique se regarde et le mouvement s’écoute”.

Ce projet se veut créer des propositions artistiques qui vont au-delà de simples numéros de cirque; une expérience à part entière, à la frontière d’un concert et d’un spectacle de cirque  avec une dimension multi-sensorielle au cœur de l’intention artistique.

Roue Cyr
Bobby Cookson à la roue Cyr et Peter Van Haaften travaillant au mieux pour accorder le son en lien avec le mouvement. Studio fourni par Les 7 Doigts.

Ruth Wikler comme spectatrice nous partage ses ressentis : “En tant que directrice adjointe de la programmation cirque à  la TOHU, j’ai le privilège (et surtout pendant la pandémie!) de découvrir les idées les plus récentes des artistes et compagnies de cirque contemporaines montréalaises, au fur et à mesure qu’elles émergent de nos résidences de création. Naël Jammal fait partie de ces artistes de cirque dont la curiosité et l’imagination le propulsent dans des directions fascinantes. En faisant appel à ces nouvelles technologies, la recherche de Naël … représente bien plus qu’un simple “gadget”. En effet, le fait que tout type de son peut être attaché aux capteurs, cette recherche ouvre tout un nouveau langage scénique. Cela m’a fait penser à “Isadora” du monde de la danse, qui a également été créée par des artistes, pour des artistes. Les deux projets utilisent les nouvelles technologies, qui élargissent les champs du possible.”

Maintenant que la recherche a été faite pour deux ou trois disciplines de cirque, il y a pour moi, deux axes d’approche pour le suite.La première consiste à appliquer le travail réalisé avec une approche plus artistique, en travaillant sur différents sons, textures et effets pour répondre à différents concepts de création de numéros et dans le futur de spectacles.D’un autre côté, je souhaite poursuivre la recherche sur d’autres disciplines de cirque pour continuer à en mesurer tout le potentiel.

Je suis actuellement à la recherche de différents types de partenariats, pour poursuivre ce travail, notamment résidences de création, collaborateurs, soutien financier ou autre.

Je serais très heureux d’échanger avec vous, si vous êtes curieux d’en savoir plus. Vous pouvez me contacter en visitant mon profil ici.

 

 

Directeur de Projet - Naël JAMMAL

Artistes 
Bobby Cookson - Roue Cyr 
Santiago Riviera - Jonglerie 
Naël JAMMAL - Jonglerie 

Conception des technologies interactives Son / Mouvement : Navid Navab
Conception Sonore: Navid Navab + Peter van Haaften
Conception Technique: Navid Navab + Evan Montpellier
Développement et logiciel: Navid Navab + Evan Montpellier + Peter van Haaften
Fabrication, modèles 3D, impressions 3D : Garnet Willis

Design et prototypage conçus en collaboration avec: Centre de recherche, d'innovation et de transfert en arts du cirque (CRITAC) - École Nationale de Cirque Avec l'apport de: Les 7 Doigts
Photo principale 1: Bobby Cookson à la roue Cyr et Peter Van Haaften travaillant au mieux pour accorder le son en lien avec le mouvement.
Naël Jammal
Naël Jammal started circus at the age of 11. He trained at l'Ecole Nationale de Cirque de Châtellerault (France) from 2001 to 2004 and at the world renowned National Circus School of Montreal from 2004 to 2008. After seven years of intense training in circus art, his artistic qualities allow him to create a touching, poetic universe at the frontier of dance, theater and contemporary circus. He was soon noticed by the Montreal company The 7 Fingers for which he performed for many years in shows like Traces, La Vie, PSY and the Tony Awards® winning Pippin the Musicalon Broadway. During his career, Naël had the opportunity to work for the world-leading circus companies such as Cirque Éloize, Cirque du Soleil and most recently for the French company Cirque Le Roux. As an active artist and creator, in parallel to performing on stage, he began a research project in 2016 integrating new technology in Circus Arts, called CirK 2.2. This research, which was made possible thanks to the financial support of the Conseil des arts et des lettres du Québec, is a sound/movement-based project with the intention of creating a universe where the artist and the circus discipline are an integral part of the musical creation.

Naël Jammal

Naël Jammal started circus at the age of 11. He trained at l'Ecole Nationale de Cirque de Châtellerault (France) from 2001 to 2004 and at the world renowned National Circus School of Montreal from 2004 to 2008. After seven years of intense training in circus art, his artistic qualities allow him to create a touching, poetic universe at the frontier of dance, theater and contemporary circus. He was soon noticed by the Montreal company The 7 Fingers for which he performed for many years in shows like Traces, La Vie, PSY and the Tony Awards® winning Pippin the Musicalon Broadway. During his career, Naël had the opportunity to work for the world-leading circus companies such as Cirque Éloize, Cirque du Soleil and most recently for the French company Cirque Le Roux. As an active artist and creator, in parallel to performing on stage, he began a research project in 2016 integrating new technology in Circus Arts, called CirK 2.2. This research, which was made possible thanks to the financial support of the Conseil des arts et des lettres du Québec, is a sound/movement-based project with the intention of creating a universe where the artist and the circus discipline are an integral part of the musical creation.